Un outil de diagnostic écologique

Pourquoi l'étude des insectes est un bon outil pour les diagnostiques écologiques ?

Les insectes sont de bons indicateurs de la biodiversité

Les insectes représentent les 2/3 de la biodiversité planétaire, loin devant les végétaux et les autres animaux. Les insectes et les végétaux représentent ensemble les 5/6 de la biodiversité.

Plus de 80% des espèces animales terrestres sont des insectes, soit un million d’espèces connues dans le monde, tandis que les animaux vertébrés (43.000 espèces) ne représentent que 2,7% de cette biodiversité, les oiseaux (9.000 espèces) moins de 1%, les mammifères (4.500 espèces) moins de 0,5%!


Les insectes sont de bons indicateurs de la qualité des habitats

Les insectes ont évolué avec les végétaux supérieurs (environ 200.000 espèces) depuis près de 100 millions d’années; ils occupent toutes les niches écologiques, tous les habitats, et ont adopté toutes sortes de mode de vie.

Il existe donc en tout site des espèces d'insectes spécifiques de l'endroit, caractéristiques des conditions écologiques de cet endroit, étroitement associées à certains végétaux. A La Réunion, la proportion d'espèces endémiques est un excellent indicateur du degré de conservation des habitats indigènes.


L’étude des insectes permet des analyses statistiques fines et robustes de phénomènes écologiques variés

Les communautés d'insectes représentent des centaines d’espèces, même à l'échelle de quelques hectares, et des milliers d'individus, qui fournissent des banques de données importantes permettant d’améliorer la puissance statistique des analyses et la finesse des diagnostics écologiques.